Blade Nano QX (version BNF)

lundi 9 mars 2015
par  micol33

Pas de radio dans cette version, l’appareil est livré avec deux jeux d’hélices (jaunes/noires et vertes/noires) assorties aux deux bulles fournies. Un chargeur USB et une batterie sont également inclus dans la boite.
L’appareil sans accu pèse 13,7g et 18g avec l’accu standard.
La notice détaille les réglages à effectuer sur les radios Spectrum. Pour avoir accès aux grands et petits débattements une DX6i minimum est requise.

Deux modes de vol sont accessibles : stabilité et agilité.

Dans le premier mode l’appareil est vraiment stable et peut se piloter dans de petits espaces. Il suffit de lâcher les manches et le Nano QX reprend une position horizontale. La gestion des gaz doit toujours être assurée pour conserver la bonne altitude.

Le second mode permet un pilotage beaucoup plus nerveux et l’exécution de flips.
Au début le mieux est de se faire la main dehors sur un terrain herbeux un jour sans vent pour bien appréhender les réactions de l’appareil.
Les grands et petits débattements peuvent se combiner à ces deux modes de vol.

Son seul défaut majeur est sa brusque perte d’altitude quand l’accu est vide, sans que le pilote puisse intervenir pour amortir la chute ou dévier la trajectoire pour choisir un point d’atterrissage plus propice. L’utilisation du chrono de la radio s’impose pour éviter les chutes d’une trop grande hauteur ou au mauvais endroit.

Néanmoins le Nano QX reste un très bon choix pour s’initier au pilotage des quadricoptères et permet avec ses deux modes de vol de satisfaire aussi bien les débutants que les pilotes plus expérimentés.

Sa petite taille lui permet d’évoluer facilement à l’intérieur, et le vol en extérieur est possible avec peu ou pas de vent.

Voici un aperçu du Nano QX entièrement démonté, toutes les pièces sont changeables.
JPEG - 111 ko
JPEG - 124.7 ko Le module de contôle : JPEG - 145.9 ko
Les 2 types de moteurs : Sens horaire et anti-horaire
JPEG - 125.6 ko

Une petite modif pour renforcer les pieds du chassis :

Un jonc carbone de 1mm de diamètre et de 15mm de long est placé dans le châssis au niveau de la partie basse des protections d’hélices. Une ligature avec du fil à coudre imbibé d’une ou deux gouttes de ciano fluide assure le maintien. Un peu d’activateur pour la prise rapide et le jonc est araser au niveau du châssis (pas encore effectué sur la photo). Ici la ciano a blanchi sous l’effet de l’activateur, il suffit d’un coup de feutre noir pour éliminer ces traces. Le surplus de poids de 0,5gr reste acceptable. JPEG - 58.8 ko

Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Sites favoris


5 sites référencés dans ce secteur